BioStor
— 119 - flislincte du St. ruficepi^ de i'Imlo et en diffèrent par leur calotte rousse moins («tendue, leur manteau d'un vert olive plus franc, leur poitrine cl leur abdomen plutôt verdàlres que jaunâtres. Cette espèce doit être, ])ar consi'quent, désignée sous le nom de StachyridiopsiH prœcognihis Svvinhoe: â° C'est à cette même espèce, St. prœcognitus , (|uap|)arliennent les Oiseaux récemment envoyés de Tatsien-lou au Muséum par le R. P. Dejeon . et sans doute aussi les Stachydinopais du Kiaugsi; 3" Les deux Stachyridiopsis obtenus par M. Tobbé David dans le Setchuan occidental appartiennent probablement à une autre espèce, ({ue je proposerai de désigner sous le nom de Stachyridiopsis Davidi et dont je donnerai la diagnose suivante : Stachyridiopsis Davidi n. sp. St. preecognito et St. rufidpiti aflinis, soddorso olivaceo-grlseo, perfore ot aiido- niine cinerascentlbus, nec flavis, distingueiida. La description que nous avons publiée dans nos Oisemi.r de la CÀine, sous la rubi-ique Stachyris prœcognitus, ne pouvait donner une idée de ce mode de coloration et de la substitution d'une teinte grise aux teintes vertes ou fauves qui domir)ent cbez le St. prœcognitus et le St. riificcps , parce qu'elle s'ap|)liquait h la fois à des Oiseaux de Formose et à des Oiseaux de la Cliine occidentale. Les deux Oiseaux qui m'ont servi de types sont deux femelles: mais les mâles doivent offrir les mêmes caractères, puisque, d'après \i. l'abbé David, le plumage da Stachyridiopsis ne varie pas sensiblement suivant l'âge ou le sexe. Je suis assez surpris, je l'avoue, de constater d'une part la similitude de ceriain^ Sinchyridiopsis de Formose avec ceux du Setcbuan, de l'autre la présence simultanée de deux espèces ou de deux races très voisines dans cette dernière province. Extraits h us rapport adressé par M. Wisser, nsPECTEnR des P1.A\TAT10\S DE LA NiEUVVE AfRIKAAXSCHE HVNDELS VeWOOTSCH AP, 1 M. Cil. CuALOT, Directeur du Jardi\ d'Essai de Libreville, si r DIVERS ISSECTES \UISIBLES AUX CafÉIERS DASS LA RÉ0I0\ DE LoASGO ET DA\S CELLE DU KoiILOU , AVEC NOTES DE tVI. P. LeSNE. Fixé depuis dix-sept ans au Congo français , et m'occupant depuis dix ans delà culture des plantes tropicales, j'ai eu l'occasion d'observer divers insectes qui s'attaquent aux Caféiers et j'ai cbercbé les moyens d'atténuer leurs dégâts.

Identifiers

Export

Extraits d'un rapport adressé par M. Wisser, inspecteur des plantations de la Nieuwe Afrikaansche handels Vennootschap, à M. Ch. Chalot, Directeur du Jardin d'Essai de Libreville, sur divers insectes nuisibles au Caféiers dans la région de Loango et dans

P Lesne
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(3): 119-122 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.68891 seconds