BioStor
— 336 — instriimcnlH (ailles à petits coups sur une de leurs faces, de telle sorte que l'un des bord ; ('tant demi-circulaire, l'aulre reste rectiligne et que la liguj-e, ainsi déleniiin(^e. reproduise un segment de cercle. La collection de Bordj-Inil'el comprend encore diverses scies en jaspe : l'une est denticule'e des deux côlés d'une façon assez régulièi-e; une autre n'offre de serrations que sur un des côte's de sa lame; une troisième est garnie de petites den's en son milieu et se termine par une pointe à chaque extrémité. Les scies en silex ne sont pas communes au Sahara; les innuenses collec- lions rapportées par M. Fouroau n'en comprennent qu'un assez petit noudjre, provenant d'El-Biodh, d'Hassi-Mengheb, dilassi-Gliourd-Oulad- Vaïch . elc. La troisième variété, dont il vient d'être fait mention, ti(Mil le milieu entre certaines |K)intes des dolmens de l'Aveyron et un auti-e instru- ment rapp()rt(' par (lessac de l'archipel californien. Avec ces insli uiiienls de pierre. M. Jac(piiri a r'ccucilli iirre petite [collec- tion de Iragments d'œufs d'Airtr-uche travailMs, (run hr-un clair-ou noii'cis au feu. Les irns sont à lélal d'éharrche-; et i-epr-ésenlent siinplernenl uir mor'ceau d écaille per-for-ée; les autres sont tout à fait termiru's et alléclenl la for-rne de r-ondelles, par-faiterrrent cirrulair-es et per-cc's d'irn li'orr (pri varie en diamètr-e de 3 ii h rriillinièires. Les œrrfs dans lesqirels ces |>!èces ont él<' découpées atleignaieril fnxiron q miJIimèIres dVpaisseur' : ils ressemblent exactement à ceux des collections Foureau, lîabourdin, Dy- bowsky, elc. Un cristal de calcile pourrait bien avoir été ramassé jadis par les indi- gènes à tilir de curiosilf' nalrri-elle! La poter-ie, ([iri abonde dans cer-laines slaiioiis salrar'iennes. sei'ait r-ar-e à Inife'. car' M. Jacquirr n'en a envo\é aircun ('-chant illon . . . Kri rt'suriié, la nou\elle station saliai-iomie Jelie dans l'espace les abords de KI-(!olea arr bassin di" l'Oiied-Messegued cl r-epr-odrrit les foi-mcs indrrs- Irielles les plus essentielles de l'Oued-Mya et des aboi-ds du grarrd l'ïr'j; . ([u'elle i-epr'ésente |)ar' des échantillons d'rrne reraar"(piiil)le perfection. La ohotte nu Kakimbus À Rotoma, pri^s KoyAkRv (GviyÉE /•Bjvç.i/st), PAR M. E.-T. Hamv. J'ai déjà eu roccasion d'enti-eleriir l'assemblée des Natui-alistes du Muséum de la découverte faite, dans mi défr-idrenrent de la vallée de laDubrèka, par M. Fr. Colin, de deux instr-irmenls de pierr-e dont j'ai donné la descr'iption dans nntr-e BnlJcùn de iHçiy (p. 'jH:î-283).

Identifiers

Export

La Grotte du Kakimbon à Rotoma, près Konakry (Guinée Française)

E-T Hamy
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(7): 336-339 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 336
Page 337
Page 338
Page 339
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.58568 seconds