BioStor
— 33/1 — Tnstp lii) triin sciil[)l»»ui' disllngiu". floiil les œuvres flélicîitis avjiieut plusie'iiis Ibis recueilli les éloges du public el des ttrlistes au débul d'une longue cariièr<' toute consacrée au travail. Note suit des lysTHUMESTS de pierhe taillée PROVENiyT uu Bordj-Inifel, Sahara algÉrie\ , PAK M. E.-T. Hamy. J'ai reçu de M. Jacqnin. maréchal des logis aux spahis si'nëgalais , par rinterniédiaire de mon collègue et ami M. Léon Vaillant, une petite collec- tion saharienne, qui se recommande à FaHention des ethnographes à un double point de vue. Non seulement, on effet, les objets qui la composent soni d'un travail exceplioiuiellemenl délicat, mais aussi ils proviennent d'un canton peu connu jusqu'à présent et dans lequel on n'avait pas encore signalé de traces des populations primitives. Je veux pni-ler du territoire qui s'étend autour du liordj-Inifel, à i^-jo' à l'Es! du Méridien de Paris, et par -ig'/io' de latitude Sud. et fait |)arlie de la vallée supérieure de l'Oued-Mya. qui aboutit, comme l'on sait, par 39! degrés, vers Ouargla . à l'extrémité méridionale de la région des Chotts. M. P'oureau, en revenant de son voyage au Tademayt en mars 1890, a\ail rencontré un atelier de silex taillés, à Guern-el-Messegued '"' , au bord de rOni'd du même nom à 70 kilomètres au Sud-Est de Inifel. M. le D' Weis- gerber en avait signalé un autre dans les dunes de Mechgarden ^^', point extrême atteint par la mission Choisy, à quelques kilomètres au Sud-Esl de El-Golea. On ne connaissait pas de station intermédiaire '^'. Celle que M. .Tacquin vient de découvrir, au confluent de lOued-Mya et de l'Oued-ln-Esseki'''. lui a donné abondamment de très jolis instruments ■' K. KoiiRKAU. Une tiiiifiiiiiii (lit Tnili'iiiiiyt [tenitoin' (l'Inudltih) en iHijo. Paris, 1890, in-8°, |). 11 9-11 3. — M. Koiiicuii a île nouveau exploré cette station en décembre i8()3. '^' Weisgerber. UoiiporI sur len Jhilx anlhropoJii^iques observés jiendanl la inis- sitm. {Documents relatifs à la mission diriffée au Sud de l'Alijérie, par M. A. Ciioisy, I. 111, p. 6-u), Paris, 1895, iii-li" . ''j Dans le raid audacieux qui l'a conduit aux abords d'In Çalah (novembre 1898), M. F. Fourean est passé un peu au Sud d'inifei, mais le temps lui a manqué pour chercher, comme il le l'ail toujours, les traces des pnpulalions pré- liistoriques. Il a seulement ramassé au bord de l'Oucd-In-Esseki, à la hauteur de Kef el Ouar, un fragment de petit couteau et une sortf de foret en silex (aillé ÇTrtiradéro). '' (A. Mal. pour l'hisl. de l'homme, l. \l , p. 7), 187G, l'ic

Identifiers

Export

Note sur des instruments de Pierre taillée provenant du Bordj-Inifel, Sahara Algérien

E-T Hamy
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(7): 334-336 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 334
Page 335
Page 336
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.59283 seconds