BioStor
-^ 318 — Matériaux povn la lUiNÉnALOGiE de Madagascab, PAR M. A. Lacroix. IV. — Brochantite d'Ambatofangehana (pkovince d'Ambositra). Les Malgaches ont exploite un gisement de cuivre à Ambalofangehana. M. Villiaume a donne (1898) dans un rapport de mission quelques délails sur cette région minière et rapporté eu France des échantillons des mine- rais exploités [émbescite, avec chalcopyrile , malachite , chessijUte, cérusitc). M. Guillaume Graudidier a exploré le même gisement et rapporté au Muséum une collection dans laquelle j'ai trouvé, outre les minerais pré- cités, engagés dans du quartz et de la calcite, [)lusieurs échantillons d'un minéral rare, la brochantite, sur lequel je désire appeler l'allention. Aux affleurements de ce gisement, l'érubescite est traversée de fdonnels verts ayant souvent moins de 1 millimètre d'épaisseur. Quand l'altération est plus complète, le minerai se transforme peu à peu en une masse ca- verneuse, dans laquelle des veinules vertes, enchevêtrées, limitent de nom- hreuses cavités que tapisse ou remplit de l'oxyde de fer terreux rougo. La siibslance verte est généralement conslitu('e par de la malachite fibreuse et plus souvent terreuse, de la chrysocole, mais dans quelques échantillons elle est sulfatée et foi-mée par de la brochantite. La brochantite forme des croûtes cristallines qui, au premier abord, ne se distinguent pas de la malachite; un examen plus attentif fait voir que le minéral |)ossède un éclat vitreux très vif: ses cristaux, orlhorhoinl>i(pios, allong(;s suivant l'axe vertical, sont striés dans la zone prismatique; ils sont d'un vert plus ou moins foncé, parfois presque noir. Tandis que les ai- guilles de malachite (il en existe quelquefois qui possèdent des terminai- sons /^[ooi] dislinctes, comme dans les cristaux d'Horliausen) sont géné- ralement im|)lanlées per[)endiculair('raent ou obliquement à leur gangue, les cristaux de brochantite, au contraire, sont couchés à plat sur celle-ci , formant à sa suiiace une sorte de vernis cristallin qui empêche d'isoler les cristaux; ceux-ci, d'ailleurs, n'atteignent guère plus d'un millimètre. Le quartz, englobé dans l'érubescite, est très fissuré : ses feules sont remplies par des cristaux de brochantite, faciles à détacher. Ce sont eux que j'ai pu examiner au microscope ; ils sont allongés suivant l'axe vertical , très can- nelés cl terminés par un pnintement aigu (probablement «■''' [301]). Ces cristaux sont transparents entre les niçois croisés; ils s'éteignent suivant leur axe vertical; leur allongement est de signe positif . A travers le clivage facile ^' (010), on constate des images centrées, correspondant h la bissec- trice aiguë négative, avec grand écartement des axes optiques.

Identifiers

Export

Matériaux pour la minéralogie de Madagascar

A Lacroix
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(6): 318-320 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 318
Page 319
Page 320
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.58262 seconds