BioStor
— 3U — La cavité ovarique occupe le milieu de la hauteur de l'ovaire ; elle a 8 millimètres de hauteur et de diamètre. Les sépales sont nombreux, veris, obtus, larges de i cenlimèlre, mu- crone's. Les pétales, d'un jaune pur, sont onguiculés, à sommet lajge de 2 centimètres, érosulé, obtus, mucroné. Les étamines, très nombreuses, et les anthères sont d'un blanc jaunâtre. Le style, long de -jô millimètres sur 3 millimètres de diamètre, est blanc, cylindrique, peu ou point renllé à la base, avec 9 stigmates allon- gés, pointus, d'un blanc jaunâtre. En mai 1899, les fruits étaient toujours verts, obconiques, longs de 5 centimètres, fortement ondjiliqués , sétigères avec quelques aiguillons courts, et paraissaient se llélrir. Ils étaient tous stériles; un senl renfermait, outre les ovules avortés, deux graines paraissant mûres, petites, osseuses, arrondies, larges de 2 milimètres, très étroitement marginées. La description détaillée (|ui précède, démontre que YOp. mijriacanlka est une espèce absolument différente de VOp. ffn/apftffeia , et que c'est bien à tort que M. le professeur K. Schumann, de Berlin, considère ces deux plantes comme synonymes'''. Sur des Hélices bidestees de l oligocène xlgÊrien , PAR M. Paul Pallary. L'étude de quelques groupes d'Hélices dont les conditions d'existence sont aujourd'hui bi<'n connues peut nous donner des indications précieuses sur les conditions physiques de l'époque de formation de certains terrains où l'on trouve des formes analogues à l'état fossile. Depuis l'an dernier je poursuis, au laboratoire de Paléontologie, sous les bienveillants auspices de MM. Albert Gaudry et Marcellin Boule, l'étude des fumes terrestres et deau douce fossiles de l'Algérie. Grâce aux belles séi'ies réunies ])ai' le regrclli' M. Tournouër et par M.Le Mesle, ainsi qu'aux matériaux que M. Philippe Thomas a bien voulu mettre à ma disposition, jai pu observer des variations bien curieuses dans certains groupes d'Ilf'lices. Je me bornerai aujourd'hui à vous entretenir des espèces bidentées. M. Mares a, le [)r.Miiier, trouvé dans les step|)es du Sud Oranais des Hélices vivantes, dont le péiistome est obstrué piu-ww lamelle denlitornie plus ou moins volumineuse. Un peu plus tard, M. Crosse signala dans des dépôts anciens de Gonstantine trois autres de ces curieuses formes qu'il "' K. Scliumann, Gesamlbeschreibxin^ dcr Kakteen (i8y8), p. 7^17.

Identifiers

Export

Sur des Hélices bidentées de l'oligocène algérien

Paul Pallary
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(6): 314-317 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 314
Page 315
Page 316
Page 317
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.94166 seconds