BioStor
— 280 — C. Foui d, la queue est uu peu plus développée. Loajjiieur de la ligne sourciiièie à la racine de la queue. o'",5o Longueur de la queue o'", Ga Le C. Tholloiii mâle n'est pas encore connu : serait-ce le C. Foui? Si cette question, impossible à trancher aujoiu-d'hui , se trouvait plus lard résolue par railirniative, la découverte de M. Foan'en serait que plus in- téressanle. 11 faudrail, en effet, conclure à l'existence du C. Tliolloni dans le bassin du Kassaï et de ses nombreux affluents jusqu'aux loyaumcs de Msiri et Kazongo. En d'autres termes, son aii-e d'habilat coïnciderait exac- tement avec celle du Colobus angokiisis , ce qui confirmerait l'hypolhèse que j'avais déjà émise de la cohabitation d'un Golobe noir et d'un Colobe roux dans une même piovince zoologique simienne. Note suk le mÂle de /,'Uratëlornis ciiim^ra, par m. e. oustalet. En 1896, l'Honorable Walter Rothschild a failcomiaître''' une nouvelle espèce d'Oiseau de Madagascar qui constitue le type d'un genre nouveau de la famille des Coraciidés (HoUiers) allié aux Atc/omis et qu'il a désignée sous le nom d' Uratclornis cliimœra; mais ia description et la figure qu'il a publiées ont été faites d'après une femelle seulement, et jusqu'à ces jours derniers le iMuséum d'iiisloire naturelle de Paris ne possédait non plus (pi'une femelle iV Uiatclonns tuée par M. liastard aux environs de ïuléar, le 1 1 novembre 1896, en tous points semblable à celle (|ui a servi de type à la description de l'Houoiable Walter Rothschild; aussi M. le Directeur du Muséum avait-il particulièrement recommandé cette espèce à l'attention de M. Rastard qui retournait à Madagascar et qui, dans un premier voyage, avait déjà eu l'occasion de rencontier VUraldornis et même d'en abattre un deuxième individu dont la dépouille, déchirée par le plomb, ne put mal- beureusenient être conservée par ce voyageur. M. Rastard, dès son aiiivée à Madagascar, s'est occupé avec beaucoup de zèle de la recherche des espèces qui lui avaient été signalées et il a réussi , pendant les quelques joui's qu'il a passés à Tuléar, à se procurer une femelle (YUratelorm's. De son côté, M. Emile Rensch, adjoint des affaires civiles à Tuléar, est parveiui à obtenir un individu de la même espèce, et ayant recoimu à l'aulopsie que c'était un mâle, il a eu immédiatement la généreuse pensée île roilih-au Muséum. ''' Novitates Zoologicœ, L II, p. A79.

Identifiers

Export

Note sur le mâle de l'Uratelornis chimæra

E Oustalet
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(6): 280-282 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 280
Page 281
Page 282
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.70362 seconds