BioStor
— -253 — RÔLE DES GLANDES ACCESSOIRES DE L APPAREIL oÉNITAL MALE DASS LA REPRODVCTION {ReCUERCBES DE PHYSIOLOGIE COMPAREE), PAR MM. L. Camus et E. Gley. Chez les élres supérieurs, la reproduction ne consiste pas uniquement en l'action des deux éléments, mâle et femelle, l'un sur l'autre, mais elle implique en outre la mise en jeu de divers actes fonctionnels dont l'impor- tance doit être déterminée. Des recherches que nous poursuivons depuis plusieurs années, M. L. Ca- mps et moi , permettent de se faire une idée assez précise du rôle que jouent , dans la reproduction, les glandes annexes les plus importantes de Taiipareil génital mâle , au moins dans certaines espèces. Nous avons d'abord montré ''', sur le Cobaye, sur le Rat et sur la Sou- ris, qu'une gouttelette du liquide clair, transparent, que l'on trouve dans les culs-de-sac de la prostate de ces animaux, mélangée à une portion beau- coup plus grosse du contenu des vésicules séminales de ces mêmes animaux , en détermine rapidement la coagulation ; le coagulum formé devient vile blanc-cireux, analogue à de la bougie; un peu plus tard, on voit sourdre de la surface quelques fines gouttelettes qui représentent un sérum. Le liquide prostatique, chauffé jusqu'à 68 degrés, se coagule, mais con- serve néanmoins son action spéciale sur le contenu vésiculaire; chauffé à 70 degrés pendant i5 miimtes, il perd tout sou pouvoir. Ainsi cette sécrétion de la prostate se comporte comme si elle contenait un ferment. Est-ce là un nouveau ferment coagulant? Nous avons montré que ni la plasmase ni la présure ne déterminent cette coagulation, et inver- sement que le liquide prostatique n'agit ni sur le sang ni sur le lait. C'est donc à un nouvel agent coagulant que nous avons affaire. Nous l'avons appelé vésiculase. Le phénomène que nous venons de décrire avec son mécanisme explique la formation de ce que les zoologistes connaissaient depuis longtemps déjà sous le nom de bouchon vaginal. On savait en effet que chez divers Ron- geurs, chez le Cobaye particulièrement, le vagin contient, aussitôt après la copulation, une masse blanchâtre, de consistance ferme, qui le remplit complètement, constituajit ainsi un véritable bouchon. Celle matière n'est autre chose que le contenu coagulé des vésicules séminales du mâle, comme ''' L. Canms et E. Gley, Aciion coagulaïUe du Itijuidi' prostatique sur le contenu des vésicules séminales {Comptes rendus de l'Académie des sciences, CXXIII, njli. 90 juillet 1^96).

Identifiers

Export

Rôle des glandes accessoires de l'appareil génital mâle dans la reproduction (Recherches de physiologie comparée)

L Camus and E Gley
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(5): 253-256 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 253
Page 254
Page 255
Page 256
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.63949 seconds