BioStor
— i>00 — Telle est l'œuvre de riionime de science. Est-il besoin de vous rappeler, à vous qui l'avez tous connu et apprécie, les qualités de l'homme privé; son aimable bonliommie, sa courtoisie parfaite, son de'vouement au Muséum, auquel l'attachaient non seulement les services passés, mais encore d'in- times souvenirs de famille ! Il n'avait que des amis parmi nous; c'est en leur nom, comme au mien, que je lui adresse ici un dernier adieu. Notice sue les travaui de M. Nâvdin DÀ.XS LES COLLECTIONS BOTAyiQUES DU MusÉUM , PAR M. Ed. Bureau. Je n'ai|)as. Messieurs, l'intention de vous présenter une notice biojpa- phique sur M. Naudin. (îette notice a été écrite, avec toute la conq)éteiJce possible, par M. Bornet, et iiisi-rée dans les Comptes rendus de l' Académie des sciences. Je voudrais simplement ici appeler votre attention sur les services l'cn- dus à notre Musée par l'éminent botaniste qui vient de s'éteindre, pendant le laborieux séjour qu'il lit de 1889 à 1872, d'abord comme simple tra- vailleur, ])iiis comme enq)loyé temporaire, et enfin comme aide-naturaliste de la chaire do culture. Les travaux de iNaudin ont, en elïct, laissé dans nos collections des traces nonibreuses qui ont augmentf! leur valeur scientilique. Loi-scpie, dans l'her- bier général du Muséum, il s'occupait d'une famille naturelle, cette famille y prenait un asj)ect particulier. Non seulement il y metlail l'ordre le plus rigoureux, mais il se pn'occupait beaucoup de faciliter à d'autres la vérifi- cation des observations (ju'il venait de faire. Aux plantes, attachées et disposées de manière h faire bien ressortir lem-s caractères essentiels, il joignait des notes détaillées, des descriptions d'une rigoureuse exactitude, des observations utiles, et enfin des dossiers, sou- vent coloriés, non moins remarquables au point de vue de l'art qu'au point de vue scientifique. Bien qu'on lui doive des recherches physiologitpies d'une haute vahiur, il n'était nullement exclusif et Irailait les travaux d'herbier avec uu soin égal, parce qu'il voyait dans les collections les archives mêmes de la science, auxquelles il faut toujours recourir. L'inq)ortance qu'il allachait aux échantillons types était extrême. Pour lui, non seulement leur conservation devait être assurée, mais ils devaient être toujours d'ujt accès facile, pour demeurei' la base certaine de toute dé- termination. Je l'ai entendu développ<'r avec une véritable élocpience ses idées sur l'usage des collections et sur les services qu'elles doivent rendre,

Identifiers

Export

Notice sur les travaux de M. Naudin dans les collections botaniques du Muséum

Ed Bureau
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(5): 200-202 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 200
Page 201
Page 202
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.60968 seconds