BioStor
— \\)h — J'ai (Mleniiinc' la Hmite de sensibilité de la it'artion pour le» prijici- [)aii\ alfaloïdes ve'gétanx en opérant sur 5 centimètres cobes de sointiou iiddilionnc'e dans un tube à essais de i à -2 gouttes de réactif et autant d'aride cWorbydriqae au ffoièrne. Les résidtats obtenus sont rassemblés dans le tableau ci-dessous, où les alcaloïdes sont divisés en deitx groupes : le premier, renfermant les alcaloïdes dont les deux hydrates sont égale- inertr perceptibles: lesecoml, ceux dont le silicotunjjslale devient beaucouj> plus visible par chauffage à iébullition et refroidissement. PlitMIEn GIIOCPK. CfHiirinp r/fi.ooii Morphine 1/16.000 Tlu'Obroiiiiiifl Mlcoline Narcéinc (lodoine Atropine | Caféine \ (■Jocaïne j/ion.oon i/j8.ooo ly''30.()00 i/3o.ooo 1/1 0.0 00 l/.'jO.OOO nF.usuiiiE cnocpE. Airomtine 1/80.000 Vératrioe i/i3o.ooo Brucine Strychnine Narcolinc Quinine Quinidine Cinchoniiie (iinrhonieliiie .... i \ l/li)0.00(l 1 t> 00.000 i/r>oo.ooo Malgré leur stabilité, les silicolniigslates d'alcaloïdes sout attacjués ptr cPTiains réactifs, Dolamment les réactifs oxydants. Ceci permet, daos certains cas. d'utiliser directement le précipité fourni par l'acide si lico- tungsticpie jiour edéctner l;i réaction coloré* caractéristique de l'alcaloïde: |«ir exemple, celle de la strychnine avec le mélange d'at ide suUuri^pie et de bichromate de potassium, de la uiorphinc avec le réactif de Fnihde , etc. Mais un des prÏDcipaax avantages qui résultent de l'emploi de l'acide .silicolnngstique est la facilité avec laquelle on |i€nt régénérer les alca- loïdes des précipité» obtenus. Ces précipités sont, en effet, décomposés instantanément à froid par les alcalis étendus, même par lamnioniaque : le silicium et le tung.-lt-ne passent en solution et lalcaloïde est mis en liberté. On n"a plus» qu"à séparef celui-ci, soit |>ar 111 1 ration , s'il est inso- luble, soit pr agitation du lirpiide atec un dissolvant approprié (étlier, chloroforme, eic.) s'il est resté dissous. Svn Lt PnODUCTFOy »r.f7KÊTIt}rE »\HBf;MHfE soiuble PAR LE Bacille vinaiLE de Massaouàh, (}nand on soumet la molécaie tj-ès complexe des matières alb»nninoïdes à des dédoublements suecessif», — à l'aide de certains i-éactifs ou même de diastases très énergiques, — on arrive à des corps dont la parenté avec les

Identifiers

Export

Sur la production synthétique d'albumine soluble par le Bacille vergule de Massaouah

Gabriel Bertrand
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(4): 194-196 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 194
Page 195
Page 196
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.60244 seconds