BioStor
— 192 — voisine le P. pustulatus Edw. et dans les eaux califbiniennes pai* le P. eali- forniensis E.-L. Bouvier; bien plus, Te'lude minutieuse de certaines espèces de crevettes nous a permis d'établir rrque les Palémons des eaux douces californiennes sont les mêmes que ceux des affluents américains et africains de l'Atlantique, ou qu'ils représentent ces formes dans les alfliienls du Pacifique ''n. Ces faits sont dignes d'attii'er l'attention des géologues: ils rec('\ronl sans doule, grâce à eux, leui-explication déiînitixe. Nous donnerons à la Calappe fossile de Panama le nom de Calapjm Znr- cheri en l'honneur de M. Zurcher qui nous l'a conmiuniquée. Elle est re- présentée par un exemplaire unique qui a été gracieuseiiienl oll'erl au Mu- séum. Les dimensions de cet exemplaii'e sont les suivantes : Lar{jeur on arriôro <lo la qualrièmo ilent prédypéale. . . 3H""" ."> — on airièrc de la premièir dent préclypéole 87 5 Largeur eiilre les pointes des grandes denfs clypéales. . . ho Longueur suivant une ligne parallèle à l'axe, allant do l'angle externe de l'orlnle au liord postérieur 3o Sun l'emploi de l acide siucotusgstkjue comme nÉAcriF DES ALCALOÏDES, PAR M. GaBIUEI. BEtlTRAM). On a déjà proposé un assez grand nombre de réactifs généraux des alca- loïdes, c'est-à-dire de corps qui précipitent tous les alcaloïdes de leurs dis- solutions. Tous ces réactifs présentent, à côté de (pielques avantages parti- culiers, d'assez graves défauts. Ciclui dont je viens d'étudier remploi me semble, au contraire, à l'abri de |)r('s(jue toutes les critiques : il donne des précipités bien délinis, absolument stables, dont l'analyse |)eut être faite aisément avec exactitude. Au point de vue de certaines déterminations analytiques, il présente même sur le chlorure de platine et le chlorure d'or l'avantage d'avoir un poids moléculaire beaucoup plus élevé (envi- ron 9900). Enfin sa sensibilité est la plus grande de tous et rien n'est plus facile que d'extraire les alcaloïdes des combinaisons insolubles où il les engage. Ce réactif est l'acide silicotungstique. 12 TuO\ SiO-^ 2 H^O. On l'obtient aisément en suivant les indications qui ont été donn('es par ' ) E.-L. Bouvier, Sur les Palémons recueillis dam les eaux douces de In liasse (Mlifornie, par M. Diguet. {Btdl. du Muséum, n° i, p. iGi; 1^9")).

Identifiers

Export

Sur l'emploi de l'acide silicotungstique comme réactif des alcaloïdes

Gabriel Bertrand
Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle 5(4): 192-194 (1899)

Reference added about 16 days ago

Tweet 

Viewer

Page 192
Page 193
Page 194
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 0.6412 seconds